crédits d'impôt

Actualités

Crédits d’impôt et versements :
comment gérer son budget au mieux ?

Si vous employez un salarié à domicile ou avez investi en défiscalisation immobilière, vous êtes concerné par les crédits et réductions d’impôt. Cela nécessite désormais d’adapter et de gérer votre budget différemment en prenant en compte les deux périodes de versement.

 

Jusqu’à présent, les ménages qui  bénéficiaient de crédits d’impôt percevaient un versement tous les mois. Le prélèvement à la source change la donne, puisque l’avantage fiscal est désormais versé deux fois par an. Un premier versement de 60% a déjà eu lieu en janvier dernier. Le solde sera viré en juillet 2019, après la déclaration de revenus effectuée en mai/juin.

 

Crédits ou réductions d’impôt : comment ça marche

 

Un crédit d’impôt est une somme déduite de l’impôt sur le revenu. Si le crédit d'impôt est supérieur au montant de l’impôt, le surplus ou la totalité donne lieu à remboursement par la Direction générale des Finances publiques.

La réduction d'impôt correspond également à une somme déduite de votre impôt sur le revenu. A la différence du crédit d'impôt, si la réduction d'impôt est supérieure au montant de l'impôt dû, vous ne serez pas remboursé mais votre impôt sera égal à 0 €.

Avec la mise en place du prélèvement à la source, vous continuez à bénéficier de vos crédits et réductions d’impôt. Cet acompte n’est pas déduit du prélèvement sur la fiche de paie pour des raisons de confidentialité : l’employeur n’a pas vocation à connaître les détails de la situation fiscale de son salarié. 

 

Vos avantages sont calculés sur la base de vos dépenses 2017 et seront actualisés, à l’été, à partir des données communiquées dans la déclaration que vous ferez au printemps 2019 sur les revenus perçus en 2018 :

 

- L’acompte versé le 15 janvier 2019 correspond à 60% des dépenses engagées en 2017.

 

- Le solde d’acompte qui sera versé en juillet 2019 tiendra compte des dépenses réelles en 2018. 

 

La liste des crédits et réductions d’impôt concernés est limitative (lire l’encadré). Pour le remboursement des autres avantages fiscaux (ex. crédit d'impôt transition énergétique), il faudra attendre l’été 2019.


Les crédits et réductions d’impôt concernés

  • Le crédit d'impôt lié à l'emploi d'un salarié à domicile

  • Le crédit d'impôt lié à la famille (garde d'enfants de moins de 6 ans)

  • La réduction d'impôt pour dépenses de dépendance (Ehpad)

  • Les réductions d'impôt en faveur de l'investissement locatif (Pinel, Duflot, Scellier, investissement logement dans les DOM, Censi-Bouvard)

  • La réduction d'impôt en faveur des dons aux œuvres

  • Le crédit d'impôt cotisations syndicales.

Versement de l’acompte : ce qui change pour votre budget

L’avance a été décidée par Bercy afin de ne pas mettre en difficulté la trésorerie des ménages qui dépend fortement de ces crédits et réductions d’impôt. Ce nouveau mécanisme ne facilite pas pour autant la gestion du budget au quotidien car il entraîne un double décalage dans le temps :

- D’une part, les dépenses 2017 ne seront pas forcément égales aux dépenses 2018. Il faudra donc attendre la régularisation de juillet 2019 pour obtenir un remboursement intégral.

- D’autre part, le versement a désormais lieu deux fois par an et non plus chaque mois. Mettre de côté le montant de l’avance doit donc s’imposer comme une nouvelle habitude. D’autant que si vous avez interrompu en 2018 vos dépenses ouvrant droit à réductions et crédits d'impôt récurrents, l’avance qui vous a été versée en janvier sera reprise à l’été 2019.


Comment bénéficier des crédits d’impôt ?


Vous n'avez aucune démarche particulière à faire pour en bénéficier. Si vous avez droit pour la première fois à ces avantages fiscaux au titre de 2018, l'intégralité des réductions et crédits d'impôt vous sera versé automatiquement à l'été 2019.


Bien gérer ses dépenses à l’heure du prélèvement à la source

 

Les contribuables vont ainsi devoir adopter de nouveaux réflexes :

 

Estimer en début d’année, grâce aux simulateurs officiels sur le site impots.gouv.fr, le montant de l’avance pour construire leur budget

Stocker sur un livret ou un compte séparé le montant de leur avance et, éventuellement, mettre en place un virement mensuel vers le compte qui sert aux dépenses courantes 

Prévoir une épargne de précaution pour assurer l’avance de trésorerie et parer aux éventuelles erreurs de calcul, voire une chute des dépenses en 2018 entraînant une baisse de l’avantage fiscal lors de la régularisation.

 

Il est parfois nécessaire d’ouvrir un nouveau produit bancaire (compte courant, compte sur livret…) pour bien gérer son budget. Votre conseiller bancaire est là pour vous accompagner.


Données à caractère exclusivement informatif, pour plus d’informations vous pouvez contacter la Direction générale des Impôts de votre lieu de résidence 


Crédit iStock : PeopleImages