chiffres1

ACTUALITÉS

Portrait de la fonction
publique en chiffres

Le ministère de l’Action et des Comptes publics a publié en décembre son rapport annuel sur l’état de la Fonction publique, édition 2019. Emploi, profils, rémunérations, départs en retraite… Focus sur dix tendances à retenir de ce panorama, établi à partir des données disponibles de 2017.

  

1. Des effectifs en hausse

Au 31 décembre 2017, 5,53 millions d’agents (hormis les 138 800 contrats aidés) travaillent dans la Fonction publique en France métropolitaine et dans les départements d’outre-mer (sauf Mayotte). Cela représente 43 100 personnes de plus qu’en 2016, soit une hausse de 0,8 %, en grande partie liée à la transformation de contrats aidés en contrats de droit public. 

-      Dans la Fonction publique de l’État, l’emploi augmente ainsi pour la troisième année consécutive (+0,8 % en 2017), essentiellement dans les ministères de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, de l’Intérieur et de la Justice.

-      Dans la Fonction publique territoriale, l’emploi progresse de 0,9 % en 2017, après deux années consécutives de baisse. 

-      Dans la Fonction publique hospitalière, l’emploi augmente de 0,7 % en 2017, à un rythme plus soutenu que les deux dernières années.

 

2. Moins de fonctionnaires, plus de contractuels

Si l’emploi public progresse, le nombre de fonctionnaires continue en revanche de diminuer pour la deuxième année consécutive (69,5% en 2017 contre 70,7% en 2016), tandis que la part des contractuels augmente (18,4% en 2017 contre 17,7% en 2016). Le nombre de militaires progresse quant à lui de 0,5 %.

 

3. Les femmes majoritaires

Les femmes continuent d’être largement majoritaires dans la Fonction publique (62 % en 2017 contre 46 % des emplois salariés du privé) et leur part continue de progresser (+0,2 point par rapport à 2016).

 

4. Une moyenne d’âge vieillissante

Malgré une hausse de 14%, en 2017, du nombre d’agents de moins de 30 ans, l’âge moyen des agents de la Fonction publique augmente encore entre 2017 et 2018. Il atteint 43,4 ans contre 41 ans dans le secteur privé.

  

5. Des rotations en hausse

La rotation du personnel continue elle aussi de s’accentuer, avec une augmentation, entre 2016 et 2017, du nombre d’entrants ou débuts de contrats (+8,3 %) et de fins de contrats (+4,9 %).

 

6. La catégorie A progresse

Fin 2017, la Fonction publique compte 35,3 % d’agents de catégorie A (+0,6 point par rapport à 2016), 19,5 % de catégorie B (-4,7 points) et 45,3 % de catégorie C (-1 point).  

-      Dans la Fonction publique de l’État, la part des agents de catégorie A progresse légèrement (+0,2 point en 2017). Les enseignants représentent 56 % des effectifs. La part des agents de catégorie C augmente de 0,1 point et celle des agents de catégorie B diminue de 0,4 point. 

-      Dans la Fonction publique hospitalière, le nombre d’agents en catégorie A, dont font partie les infirmiers, continue d’augmenter (+9 points en 2017). 

-      Dans la Fonction publique territoriale, la part des agents de catégorie C, largement majoritaires (75,7 %), augmente de 0,1 point. La proportion d’agents de catégorie A, essentiellement présents dans les filières administratives, diminue légèrement. 

7. Les recrutements externes

Le nombre de recrutements externes est stable par rapport à l’année précédente. Sur les 48 339 recrutements externes, 76% ont eu lieu dans la Fonction publique de l’État et 24% dans la Fonction publique territoriale.

La Fonction publique de l’État demeure le premier recruteur public en 2017. Elle a réduit son offre d’emplois (-1 722 par rapport à 2016, mais +271 enseignants), qui reste toutefois supérieure à celle de 2015 (+5 007). La Fonction publique territoriale a recruté 2 045 agents en 2017 de plus sur concours que l’année précédente (+21 %).

 

8. Des départs à la retraite stables, mais plus tardifs

En 2018, le nombre de départs à la retraite de fonctionnaires stagne après une hausse les deux années précédentes. L’âge moyen de départ à la retraite progresse pour les agents civils de la Fonction publique de l’État (61,6 ans) et de la Fonction publique hospitalière (59,8 ans), et se stabilise dans la Fonction publique territoriale (61,4 ans). La part des fonctionnaires liquidant leur retraite avant 60 ans continue de se réduire en 2018. Elle baisse fortement dans la Fonction publique de l’État  (-4 points, soit 19 %). Elle diminue de 0,1 point dans la Fonction publique territoriale et de 2,9 points dans la Fonction publique hospitalière pour atteindre 38,9 % de départs avant 60 ans en 2018.

  

9. Un salaire net moyen en hausse de 1,9 %

Le salaire net mensuel moyen dans l’ensemble de la Fonction publique (y compris les contrats aidés) atteint 2 276 euros en 2017, en hausse de 1,9 % par rapport à 2016. Il s’établit à 2 556 euros mensuels dans la Fonction publique de l’État (+1 % en 2017), 1 944 euros dans la Fonction publique territoriale (+1 %) et 2 288 euros dans la Fonction publique hospitalière (+0,3 %). 

En 2017, le salaire mensuel net médian est de 2 027 euros dans l’ensemble de la Fonction publique, avec 2 368 euros dans la Fonction publique de l’État, 1 758 euros dans la Fonction publique territoriale et 1 935 euros dans la Fonction publique hospitalière.

 

10. L’écart hommes-femmes en légère baisse

Dans les trois versants de la Fonction publique, le salaire net en équivalent temps plein des femmes est inférieur en moyenne de 12,6 % à celui des hommes. En diminution depuis 2013, l’écart se réduit encore de 0,3 point en 2017. 

Il est de 9,1 % dans la Fonction publique territoriale, de 13,5 % dans la Fonction publique de l’État et de 20,5 % dans la Fonction publique hospitalière. 

Dans le privé, l’écart hommes-femmes est de 19 %.

 

Lire l’intégralité du rapport (lien :https://www.fonction-publique.gouv.fr/rapport-annuel-sur-letat-de-la-fonction-publique-edition-2019)