Extraction Challenge 2018 : une compétition qui sauve des vies

BFM s'engage

Extraction Challenge 2018 :
une compétition qui sauve des vies

Du 24 au 26 mai 2018, le Vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines accueillait la troisième édition de l’Extraction challenge. Cette compétition de désincarcération et de secours d’urgence aux accidentés de la route, soutenue par la BFM, opposait près de 400 sapeurs-pompiers Français et internationaux.

 

Aider les pompiers à améliorer leurs techniques pour intervenir sur de graves accidents de la route : c’est l’objectif de l’Extraction Challenge. Organisé par le Service départemental d’incendie et de secours des Yvelines, cet événement voit une vingtaine d’équipes de sapeurs-pompiers s’affronter. Avec des invités étrangers de marque comme les États-Unis, le Pays de Galles et Taïwan. « Tous les sapeurs-pompiers du monde sont confrontés à ces situations, rappelle Sylvain Rospars, chef du service communication des sapeurs-pompiers des Yvelines. Nous partageons donc beaucoup nos méthodes avec les autres pays. »

 

Des techniques qui évoluent sans cesse

 

La désincarcération est en effet un domaine qui ne cesse d’évoluer pour s’adapter aux évolutions des véhicules. Mieux conçus, plus solides, et équipés d’airbags, les habitacles dernière génération sont de moins en moins fragilisés par les chocs violents. « On doit adapter nos techniques et nos matériels pour découper des matériaux de plus en plus résistants. Cela influence aussi la traumatologie des victimes, avec des lésions internes plus fréquentes », souligne Sylvain Rospars.

 

Pour être évaluée au mieux, chaque équipe intervient sur deux types d’opérations de désincarcération : l’une rapide d’une dizaine de minutes impliquant une victime, et une autre plus complexe de 30 minutes avec deux victimes. Chaque scénario illustre des situations fréquentes d’accidents : chocs frontaux, chocs latéraux, véhicules sur le toit, véhicules encastrés dans un arbre… « Nous jugeons la rapidité d’exécution ainsi que les gestes techniques de découpage du véhicule, de prise en charge de la victime et de prise en compte de l’environnement extérieur », indique Sylvain Rospars.

 

L’indispensable prise de conscience du grand public

 

L’autre temps fort de l’événement, c’est l’organisation d’une grande campagne d’information du grand public parallèlement à la compétition. « Les accidents de la route font beaucoup de dégâts, avec de nombreuses personnes handicapées et des traumatologies lourdes. La prévention est indispensable », rappelle Sylvain Rospars.

 

À travers une trentaine d’animations, chacun pourra apprendre les comportements à adopter en cas d’accident de la route. À noter que l’accent sera mis sur l’éducation des plus jeunes : 2 500 collégiens et lycéens Yvelinois seront sensibilisés non seulement à la sécurité routière, mais aussi aux gestes qui sauvent, une première en France.

 

Une formation pédagogique, ludique et interactive, qui illustre l’engagement de la Banque Française Mutualiste (BFM) auprès des nouvelles générations. « Cela positionne la BFM comme un acteur majeur de la sécurité routière aux côtés des sapeurs-pompiers. C’est un partenariat de long terme ! », conclut l’organisateur.

Crédit : Extraction 2018 - I. Michel