Source de confiance

BFM S'ENGAGE

Des informations en toute
confiance sur Internet

 

L’association Villes Internet a lancé en avril l’extension Sources de confiance qui s’adresse d’abord aux agents publics territoriaux et aux élus. Développé avec le soutien de la Banque Française Mutualiste, cet outil très accessible permet d’identifier rapidement les informations fiables, produites par les organismes officiels.

 

« Avec la pandémie de Covid-19, nous avons assisté à une montée en puissance des contributions sur les réseaux sociaux, dont on sait qu’ils sont une source importante de désinformation », explique Florence Durand-Tornare, fondatrice et déléguée générale de Villes Internet. C’est le moment qu’a choisi son association – qui œuvre pour le développement de l’Internet citoyen et du numérique dans les territoires – pour lancer Sources de confiance, son outil d'identification des sites publics, institutionnels et universitaires. Installée dans les navigateurs (Firefox, Chrome,Edge), cette extension permet de visualiser instantanément les résultats issus de sites publics, institutionnels et universitaires lors d’une recherche sur les moteurs de recherche comme Qwant, Google ou Bing. Dispositif de valorisation des sources numériques fiables et pérennes, elle sert également à exclure les sites malveillants et diffuseurs de fausses informations sur Internet. « Si Sources de confiance s’adresse d’abord aux agents publics et aux élus, chaque citoyen, chaque professionnel peut, et a même tout intérêt, à s’en emparer », suggère Florence Durand-Tornare.

 

Faciliter l’action publique

Un corpus de 35 000 sites de confiance a été constitué en quatre ans par Villes Internet, dans le cadre du développement du moteur de recherche de l’action publique, baptisé Elunum. Une interface dédiée aux élus et acteurs publics, développée sur la base de la technologie Qwant, dont Sources de confiance est la brique principale. « Elunum optimise les résultats au regard de leur intérêt pour les acteurs publics, de manière impartiale, neutre et confidentielle », souligne Florence Durand-Tornare. Le lancement d’une version complète est prévu à l’automne 2020. Depuis le début de la crise sanitaire, environ 3 000 nouveaux sites ont été ajoutés à la base de données. Principalement des ressources issues du secteur public de la santé, apportées par la Banque Française Mutualiste. Partenaire de Villes Internet depuis 2017, la Banque Française Mutualiste a renforcé sa subvention à l’association pour qu’elle puisse rapidement mobiliser les besoins utiles à la production et à la distribution de Sources de confiance.

 

Valeurs partagées

« Nous partageons avec Villes Internet les valeurs du service public, de solidarité et de responsabilité. Au-delà de notre cœur de métier, qui consiste à mettre à disposition des services bancaires dédiés aux agents, nous voulons aujourd’hui créer de la collaboration au sein du secteur public et à son profit », explique Éric Thibault, directeur des partenariats mutualistes de la banque. Le projet Sources de confiance a lui-même été conduit en respectant les principes qui guident l’action publique en matière de gestion de données et de développement durable. « L’outil a été écoconçu, il respecte la vie privée et seules les informations nécessaires à l’amélioration du service et à sa maintenance sont collectées après avoir été anonymisées », rappelle Florence Durand-Tornare.

Une installation en deux clics seulement

L’extension Sources de confiance s’installe en quelques secondes à partir du site sources-de-confiance.fr, en cliquant sur l’icône de son navigateur. Il suffit ensuite de lancer une recherche pour voir apparaître en vert, et accompagnés d’un pictogramme de même couleur, les résultats issus de sources publics, institutionnels et universitaires. La sélection des sites par Villes Internet, basée sur des algorithmes et un contrôle humain, est principalement effectuée à partir de la réputation de la source (origine institutionnelle, universitaire ou publique), de la facilité à la qualifier et à l’identifier (présence d’une date de publication, d’un copyright, d’une mise à jour, des noms de l’éditeur, de l’auteur, des contributeurs), mais aussi de la présence de références, de l’ampleur de l’audience du site, de sa qualité (soin graphique, absence de fautes, pertinence des illustrations, etc.). À la manière d’un wiki, Sources de confiance est actualisée, enrichie et améliorée en permanence grâce aux contributions de ses utilisateurs.

Aller plus loin 

Le site dédié est www.sources-de-confiance.fr