En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et contenus adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez ici.

Phishing :  gare aux pirates du web

conseils

Phishing :
gare aux pirates du web

Cette technique consistant à récupérer des données personnelles grâce à de faux courriels, prolifère sur internet. Avec parfois de lourdes conséquences pour les personnes piégées, en particulier pour les agents de la Fonction publique. Pour vous protéger contre cette pratique pensez à respecter quelques règles élémentaires.

Contraction de « fishing » (pêche) et « phreaking » (terme désignant le piratage de lignes téléphoniques), le phishing est une technique de fraude en ligne orchestrée par des pirates informatiques. Elle consiste à se faire passer pour un tiers de confiance (banque, impôts, Assurance Maladie…) afin de soutirer des renseignements personnels aux internautes : identité, mots de passe, numéro de carte de crédit, etc. Pour y parvenir, les cybercriminels envoient de faux e-mails reprenant les mêmes codes que les sites officiels.

 

Des dommages considérables

Les répercussions d’un vol de données confidentielles sont parfois graves, allant de l’extorsion de fonds jusqu’à l’usurpation d’identité en passant par l’impossibilité d’accéder à ses comptes bancaires. Et les conséquences peuvent être encore plus dramatiques dans certains secteurs comme la fonction publique où la confidentialité des données représente un enjeu majeur

D’où l’importance de faire preuve de vigilance en respectant quelques règles de bases.

 

Respecter des règles de vigilance

Première règle d’or : ne divulguez jamais vos identifiants et mots de passe. Ne cliquez jamais non plus sur des liens contenus dans les courriers électroniques : en cas de doute, saisissez l’adresse manuellement. Avant de renseigner des informations sensibles, vérifiez que le navigateur est en mode sécurisé, avec une adresse commençant par « https ». Pensez aussi à mettre à jour votre navigateur régulièrement : la plupart comportent un filtre anti-phishing. Enfin, redoublez de vigilance lorsqu’un e-mail vous demande de mener une action en urgence.

 

Un exemple concret

Tout commence par un simple e-mail pourvu du logo et de l’entête du site de l’assurance maladie, "ameli.fr". Le courriel invite à renseigner identifiant, mot de passe et informations bancaires afin de percevoir un remboursement.

Pourtant, un organisme comme la CPAM ne passe jamais par un courrier électronique pour demander des informations personnelles à ses assurés… Il s’agit en réalité d’une vaste campagne de phishing qui sévit depuis plusieurs semaines, faisant même l’objet d’une mise en garde de la gendarmerie nationale fin janvier dernier.

 

Le chiffre à retenir

2 millions : nombre de Français victimes du phishing en 2015

  

Crédits : iStock_AntonioGuillem

mom

Découvrez la Banque Française Mutualiste

Depuis plus de 30 ans, la Banque Française Mutualiste et Société Générale s’associent pour proposer aux agents du secteur public le meilleur de 2 banques en 1 ! Aujourd’hui, près d’1,2 million de clients font confiance à la Banque Française Mutualiste. Pourquoi pas vous ?

En savoir plus
Découvrez vos avantages dédiés

Des solutions bancaires dédiées

Vous avez des projets plein la tête ? Vous souhaitez préparer votre avenir ? Profitez de toute l’offre de Société Générale et des avantages proposés par la Banque Française Mutualiste.

En savoir plus

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.