Le conjoint survivant est la personne qui était mariée au défunt.

La loi prévoit que les biens du défunt reviennent à son conjoint et ses enfants. Si l’un des enfants est décédé, ses propres enfants viennent en représentation, et héritent de la part qui lui serait revenue.

Si le défunt ne laisse pas de descendants, la succession est dévolue à son conjoint et à ses père et mère.

Si le défunt ne laisse ni descendant, ni père, ni mère, le conjoint recueille l’ensemble de la succession.

Il est possible de faire un testament pour modifier ces règles légales de dévolution du patrimoine.