Oui sous deux conditions :

1- Votre enfant n’est pas rattaché à votre foyer fiscal, c’est-à-dire qu’il n’est pas pris en compte pour le calcul de votre quotient familial,

2- Votre enfant doit être « dans le besoin » c’est-à-dire ne pas disposer de revenus suffisants.

Si ces conditions sont réunies, la prise en charge du loyer est qualifiée de pension alimentaire.

Vous pouvez déduire de vos revenus un montant maximum de 5 795 euros au titre des revenus de 2017 à déclarer en 2018.