Les époux ou les partenaires de PACS sont solidairement responsables des dépenses liées à la vie commune: le créancier peut demander indifféremment à l’un ou à l’autre d’acquitter la dette. Une telle règle n’existe pas en matière de concubinage : le concubinage ne crée aucune obligation entre concubins. Il n’est donc pas possible d’imposer à son concubin la prise en charge de la moitié des dépenses faites pour la vie commune. La loi ne prévoit aucune obligation alimentaire entre les concubins. Elle ne crée pas non plus de solidarité : à l’égard des tiers, chaque concubin est seul responsable des dettes qu’il a contractées.

La jurisprudence retient rarement la solidarité des concubins pour les dettes ménagères, lorsque les tiers ont pu être trompés par une apparence de mariage. Et, concernant le remboursement de prestations sociales indûment versées, les juges ont parfois retenu la solidarité entre les concubins.