Les pensions alimentaires versées à des ascendants peuvent consister soit en versement de sommes d'argent, soit en des paiements effectués directement à des maisons de retraite pour l'hébergement de l'ascendant, ou au paiement direct des frais d'hospitalisation aux lieu et place de l’ascendant.

La pension alimentaire versée est déductible sans limitation dans la mesure où la pension correspond aux besoins de celui qui la perçoit et à la fortune de celui qui la doit.