Oui, mais sous conditions.

En effet, la loi de finances pour 2018 exclut les dépenses d’isolation thermique (parois vitrées, des volets isolants et des portes d’entrée donnant sur l’extérieur) payées après le 1er janvier 2018 sauf si :

-       un devis a été accepté et un acompte versé avant le 01/01/2018. Le taux de l’avantage fiscal reste fixé à 30% des dépenses ;

-   il s’agit des dépenses payées entre le 01/01 et le 30/06/2018 pour remplacer du simple vitrage. Le taux du crédit d’impôt est réduit à 15%.

Le montant des dépenses engagées sont retenues dans la limite de 8 000 euros (personne célibataire) ou 16 000 euros (couple marié ou pacsé) majoré de 400 euros par personne à charge. Les matériaux utilisés doivent répondre à un coefficient de transmission thermique pré-défini.

Les frais de main d'œuvre dont exclus des dépenses à retenir. Les matériaux et les équipements doivent être fournis et installés par une même entreprise. Ce dispositif est prorogé jusqu’au 31 décembre 2018.