La banque souhaitant modifier ses conditions tarifaires doit en aviser le client par écrit au moins deux mois à l’avance. Les nouveaux tarifs sont applicables en l’absence de contestation par le client dans les deux mois suivant cette communication.