La vente en viager est une vente dont le prix n’est pas payé comptant, mais sous la forme d’une rente viagère. Ainsi, l’acquéreur paiera le prix de façon échelonnée jusqu’au décès du crédirentier.

Fréquemment, une partie du prix (le bouquet) est versée au moment de la signature de l’acte authentique de vente devant le notaire. Le reste du prix est converti en une rente viagère, versée périodiquement par l’acquéreur.

En général, la rente est servie au vendeur. Si le bien appartient à plusieurs personnes, la rente peut être constituée au bénéfice de plusieurs personnes. Il est également possible de désigner comme bénéficiaire de la rente une autre personne que le vendeur, ou encore, de prévoir qu’au décès du vendeur, la rente continuera à être versée au bénéfice d’une autre personne. Ce mécanisme est appelé « réversion ».

Le bien peut être libre de toute occupation (viager libre) ou au contraire occupé par le vendeur (viager occupé).