Oui, si et seulement si la résidence principale est dépourvue de télévision.

Si la résidence principale et la résidence secondaire sont équipées toutes deux d’une télévision, la contribution à l’audiovisuel public n’est exigible que pour la télévision de la résidence principale.

De même, si la résidence secondaire ou la résidence principale sont équipées de plusieurs télévisions, la contribution à l’audiovisuel public n’est due que pour un seul des téléviseurs.