Le locataire doit payer les loyers et les charges récupérables aux termes convenus. Il ne peut pas, de sa propre initiative, se dispenser de les acquitter. Il ne peut pas, non plus, effectuer les versements correspondant sur un compte bloqué, par exemple. Seul le juge (ou le bailleur) peut dispenser le locataire du paiement des loyers. En l’absence d’autorisation judiciaire ou d’accord du bailleur, il s’expose à la résolution du bail.

Toutefois, la jurisprudence considère que le locataire peut valablement refuser de payer le loyer et les charges s’il est totalement impossible d’utiliser les lieux loués. La gravité du manquement du bailleur à ses obligations envers le locataire est appréciée par les juges du fonds, de façon souveraine.