Il est nécessaire de déterminer l’origine de la fuite. Pour un bail d’habitation non meublé, le bailleur doit délivrer le logement en bon état de réparations et effectuer toutes les réparations non locatives. Il répond également des réparations rendues nécessaires par vétusté, malfaçon, vice de construction ou force majeure.

Le locataire doit, quant à lui, effectuer toutes les réparations locatives listées par le décret du 26 août 1987.S’agissant des robinets, il doit prendre à sa charge leur entretien courant, et le remplacement des joints, clapets et presse-étoupes. En revanche, le remplacement complet d’un robinet ne peut pas être considéré comme une réparation locative.

Cependant, si le défaut de fonctionnement du robinet est imputable au locataire, qui l’aurait détérioré, il devra supporter les frais de son remplacement au titre des dégradations locatives.