Certaines circonstances dites « exceptionnelles » permettent de débloquer l'épargne constituée par le biais du contrat d’assurance vie sans subir d'imposition à l’impôt sur le revenu. La loi énonce les situations visées : le licenciement du bénéficiaire, la mise à la retraite anticipée du bénéficiaire, l'invalidité de seconde ou troisième catégorie (selon le code de la Sécurité sociale) du bénéficiaire ou de son conjoint.

Mais attention, le délai écoulé entre l’événement (licenciement, invalidité …) et la date du rachat ne soit pas trop long pour considérer que le dénouement du contrat d’assurance vie résulte bien de cet événement.