Le code du travail permet aux salariés de bénéficier d’un congé non rémunéré en cas de maladie ou d’accident, constatés par certificat médical, d’un enfant dont il a la charge.

La durée de ce congé est au maximum de trois jours par an.

Elle est portée à cinq jours si l’enfant est âgé de moins d’un an ou si le salarié assume la charge de trois enfants ou plus âgés de moins de seize ans.

Ce droit reconnu pour les salariés n’entraîne pas pour eux l’obligation de prendre ce congé en cas de maladie de leur enfant.

En effet, il est fréquent que les salariés préfèrent demander à leur employeur l’autorisation de prendre une journée de congés payés afin de ne pas subir de perte de salaire.

Il convient de consulter les dispositions de la convention collective applicable à l’entreprise car certaines prévoient la rémunération des jours de congé pour enfant malade.