Métiers les plus recherchés

Décryptage

Fonction publique :
les métiers qui recrutent

Les agents du service public représentent 20% du total des emplois en France. Les métiers de la Fonction publique sont variés et en pleine transformation. Certains secteurs continuent de recruter et recherchent des profils adaptés à leurs besoins.


Les métiers de la Fonction publique qui recrutent

L'Éducation Nationale et l'Enseignement supérieur recherchent :

Selon les derniers chiffres consolidés par l’Insee, le nombre d’offres dans l’Éducation nationale a baissé de 10% sur un an entre 2017 et 2018. Mais ce ministère reste, de loin, le plus gros pourvoyeur d’emplois publiques, avec pas moins de 25 600 recrutements en 2018.

Les métiers de l’Éducation nationale recherchés : Professeur des écoles, accompagnant éducatif et social, accompagnant d’élève en situation de handicap, psychologue d’Éducation nationale, infirmier, assistante sociale.


Le Ministère de la Justice recrute :

C’est le secteur de l’État dont le nombre d’offres croît le plus rapidement. Le ministère de la Justice recrute près de 3500 personnes en 2018, un nombre en augmentation de 84% par rapport à l’an précédent.

Les métiers du ministère de la Justice recherchés : surveillant pénitentiaire, éducateur, assesseur, huissier de justice, conciliateur.

 

Le Ministère de l’Intérieur recrute :

C’est l’un des plus gros ministères de France, avec plus de 560 000 agents. C’est également l’un des plus gros employeurs : le ministère de l’Intérieur a recruté plus de 4 000 agents en 2018, un chiffre en hausse de 50%.

Les métiers du ministère de l’Intérieur recherchés : gardien de la paix, adjoint de sécurité, inspecteur du permis de conduire.

 

La Fonction publique hospitalière recrute :

C’est un secteur dont les emplois ont beaucoup souffert pendant la crise sanitaire. Et pour cause: l’emploi y a moins progressé que dans d’autres secteurs de la fonction publique ces dernières années. En 2018, les effectifs de la Fonction publique hospitalière ont progressé de 0,4%, dont 0,3% liés au recrutements d’anciens emplois aidés.

Les métiers de la Fonction publique hospitalière : infirmier, aide-soignant, agent de service hospitalier qualifié, brancardier.

 

La Fonction publique recrute en 2021

Le ministère de la Justice reste un grand pourvoyeur d’emploi public. Rien qu’en mai 2021, plus de 1 000 postes de surveillants pénitentiaires étaient ainsi à pourvoir. Impactée par la crise du Covid, la Fonction publique hospitalière recrute à nouveau avec ou sans concours. L’APHP vient ainsi d’annoncer le recrutement de 4 000 personnes pour l’année à venir sur les métiers dits “en tension”: infirmier, aide-soignant, brancardier…

Par ailleurs, grâce au site Place de l’Emploi Public, des données plus récentes quoique partielles nous indiquent quelles sont les tendances de recrutement dans la Fonction Publique. Ainsi, on apprend que la Fonction publique d’Etat et plus précisément l’Éducation nationale a ainsi proposé en 2020, hors postes d’enseignants, pas moins de 17,7% du total des offres d’emploi dans la Fonction publique.

Enfin, la Fonction publique territoriale a fait paraître en 2020 plus de 107 000 offres d’emploi, selon les données publiées par Place de l’Emploi Public. Un secteur qui résiste donc bien à la crise, puisque le nombre d’offres a augmenté de 3,5% en un an. Dans ce secteur, ce sont les communes qui pourvoient la moitié des emplois, avec 55 212 offres d’emploi.

 

Les nouveaux métiers phares de la Fonction publique

Comme dans le secteur privé, la Fonction publique s’est engagée dans la transformation du numérique. Avec le programme TECH.GOUV, l’État souhaite accélérer l’innovation technologique au sein du service public. L’objectif de cette réforme est de rapprocher le secteur public des usagers grâce au numérique. Pour cela, l’État a en conséquence besoin d’agents formés à ces métiers. Le répertoire interministériel des métiers de l’État liste ainsi une vingtaine de postes dans ce domaine : consultant en cybersécurité, chargé de cyberdéfense, data scientist, directeur des données. La direction interministérielle du numérique (DINUM) met ainsi régulièrement en ligne des annonces d’emploi dans le domaine.

La tenue des comptes de l’État et des collectivités territoriales est une des autres grandes priorités du moment. Les dotations de l’État pour les administrations locales étant en baisse, celles-ci veillent à gérer convenablement leur feuille de route budgétaire. Dans cet objectif, elles recrutent régulièrement des spécialistes en finance et en droit public.

 

Des métiers plus méconnus qui recrutent

La Fonction publique regorge de métiers méconnus, ou peu mis en avant, qui recrutent. Certains surveillants de baignade sont employés par des collectivités et ont ainsi le statut d’agent public. Tout comme les inspecteurs du permis de conduire, qui sont recrutés par le ministère de l’Intérieur. Un métier qui est ouvert sur concours de catégorie B.

Le métier d’ambulancier est quant à lui accessible après 18 ans aux titulaires du permis B. D’autres profils plus rares sont régulièrement embauchés par les collectivités territoriales ou l’État: fontainier, égoutier, veilleur de nuit, gardien de cimetière.


Un point sur les effectifs actuels en 2019 :

Fonction publique d’État: 2,470 millions (Éducation nationale, Police, Gendarmerie, Défense…) Fonction publique Territoriale: 1,915 million (régions, départements, communes…)
Fonction publique Hospitalière: 1,178 million (Hôpitaux, Centres médico-sociaux, Maisons de retraite…)

 

Source : https://www.fonction-publique.gouv.fr/lemploi-dans-la-fonction-publique-2019


 Pour aller plus loin