Les espèces vont-elles disparaître de nos portefeuilles

DÉCRYPTAGE

Les espèces vont-elles
disparaître de nos portefeuilles ?

Même si les espèces sont en déclin, les Français restent très attachés à l’argent liquide. Ces dix prochaines années, les nouveaux moyens de paiement vont donc se développer en complémentarité avec le cash.

« Nous n’anticipons pas de disparition des espèces à horizon visible, c’est-à-dire à dix ou vingt ans. », déclarait fin 2017 la Banque de France au journal La Tribune. Les billets et les pièces représentent actuellement plus de la moitié des transactions en volume dans la plupart des pays de l’OCDE. Reste que les espèces sont menacées à plus long terme par la croissance des paiements par carte, moyens de paiement numériques et autres monnaies virtuelles.

La France : championne de la production de billets…

20% des besoins en billets de la zone euro sont assurés par la Banque de France. Il s’agit du plus gros acteur public en Europe dans la fabrication de billets. Si la demande de billets est en croissance ou stable en Europe, elle a tendance à augmenter dans les pays émergents compte tenu de trois facteurs : la croissance économique, l’augmentation de la population et le faible taux de bancarisation. De plus, si le dollar reste « la » grande monnaie de réserve mondiale, les banques centrales stockent aussi massivement des euros afin de constituer des réserves de change.

Si la France est à l’avant-garde de la production de billets, c’est moins pour répondre à ses besoins domestiques que pour faire face à son activité d’export. D’après une enquête de la Banque centrale européenne, les Français détiennent en moyenne 32€ dans leur porte-monnaie contre 103€ pour les Allemands et 102€ pour les Luxembourgeois.

…mais aussi n°1 des paiements par carte

La carte bancaire, qui représente 53% des paiements scripturaux, demeure le moyen de paiement préféré des Français. Parmi les raisons qui expliquent cette adhésion : la grande facilité d’utilisation de la carte, l’étendue de son réseau d’acceptation ou encore le récent relèvement du plafond du paiement sans contact à 30€.

Le Groupement Cartes Bancaires CB anticipe une augmentation du nombre de transactions par carte de 7% par rapport à 2017, pour atteindre près de 11,2 milliards de paiements.

Et si, demain, les nouveaux moyens de paiement l’emportaient ?

Parallèlement, les Français  sont de plus en plus séduits par les nouveaux moyens de paiement. Environ 40% des paiements de moins de 20€ réalisés par carte le sont en mode sans contact. La progression du taux d’équipement (terminaux de paiement sans contact, smartphones équipés de la technologie sans contact) accompagne ce mouvement. Les monnaies virtuelles (bitcoin, éther…), le paiement mobile ainsi quele paiement instantané représenteront également une part croissante des opérations ces dix prochaines années.

Toutefois, les Français ne semblent pas prêts à abandonner les espèces. Ils sont d’ailleurs 84% à refuser que l’argent liquide disparaisse au profit de moyens de paiements dématérialisés. Pour perdurer et se développer, les nouveaux moyens de paiement devront donc s'installer en complémentarité de la carte et des autres modes de règlement. En témoigne une étude récente, dans laquelle on apprend que  près d’un Français sur deux serait prêt à régler ses achats en ligne en espèces (lire l’encadré).

Le saviez-vous ? En ligne et en espèces !

Commander en ligne et régler en espèces, c’est possible. Pour ce faire, l'internaute doit se rendre sur un site marchant intégrant un système de paiement en cash. Au moment de valider sa commande, il choisit l’option de paiement correspondante et reçoit aussitôt un email de confirmation contenant un code-barres. Pour finaliser la transaction, il se rend ensuite dans un point de vente partenaire (bureau de tabac, maison de presse, commerce de proximité...), présente son code-barres et règle son achat en espèces. Il dispose en général de 2 à 7 jours. Dans l’intervalle, l'article est bloqué en stock. L’expédition est déclenchée au moment du paiement.

Sources :

  • « Le cash finira par disparaître. La question est : quand ? » (Banque de France), La Tribune, octobre 2017

  • L’utilisation des espèces en France et dans la zone euro, Banque de France, juin 2018

  • Enquête réalisée auprès de 65 281 habitants de la zone euro, BCE, octobre 2015-juillet 2016

  • 2016. Cartographie des moyens de paiement scripturaux, Banque de France, juin 2018

  • Le paiement par carte bancaire atteint de nouveaux sommets en France, Les Echos, décembre 2018

  • Le paiement sans contact atteint le milliard de transactions en France, Fédération bancaire française, novembre 2017

  • ObservatoireBrink’s/ IFOP, 2017

  • Sondage TSI Payment/ IFOP, 2018