En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et contenus adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez ici.

Réforme des retraites : ce qui attend les fonctionnaires

décryptage

[Dossier] Réforme des retraites :
ce qui attend les fonctionnaires

Depuis le début des années 2000, les gouvernements successifs s'attellent à réformer le système français des retraites. Le Président E. Macron en fait lui aussi l'un de ses projets majeurs. La mesure devrait être présentée à la fin de l'année. Elle concernera non seulement  les salariés du privé mais aussi les fonctionnaires.

Le régime des retraites par répartition tel qu'il existe actuellement en France n'est pas viable à terme. En effet, l'allongement de la durée de vie, de l'ordre de 2 à 3 mois par an, entraîne un allongement de la période d'indemnisation.

Afin de garantir une retraite à tous les Français, le régime actuel doit évoluer. Annoncée parmi les mesures phares de son programme par le candidat  E. Macron, la réforme devrait être lancée à la fin de l'année pour une finalisation des textes annoncée pour l'été 2019.

Unifier les régimes de retraite
L'objectif de la réforme attendue est d'unifier les systèmes de retraites pour subsister aux 37 régimes actuels un système unique de retraite par points et de supprimer les régimes spéciaux. Une révolution puisque le calcul des pensions se fait actuellement sur les 25 meilleures années pour les salariés du privé et seulement sur les six derniers mois pour les fonctionnaires. L'objectif de la réforme est que chaque euro cotisé ouvre les mêmes droits à la retraite.

Un calcul complexe
Les cotisations retraite des fonctionnaires s'appliquent à l'ensemble du traitement, hors primes. Depuis 2005, les agents titulaires de la Fonction publique territoriale sont soumis à un régime de retraite supplémentaire obligatoire par points, la RAFP (Retraite Additionnelle de la Fonction Publique). Ils peuvent ainsi obtenir une prestation de retraite en fonction des points acquis au cours de leur carrière, sur une partie des primes.

La mise en place de la réforme des retraites risque d'être particulièrement complexe à mettre en œuvre pour les fonctionnaires territoriaux car les informations sur les rémunérations antérieures à 2005 sont incomplètes et ne tiennent pas compte des primes. Si la réforme des retraites apparaît nécessaire, ce sera un travail de longue haleine. Affaire à suivre…

  

L’info en +

Les retraités sous tension

Depuis le 1er janvier, la CSG (lien vers l’article CSG) a augmenté de 1,7 point. L'objectif est de financer une baisse des cotisations sociales des actifs. 60 % des retraités, soit environ 7,5 millions de Français ayant un revenu de référence inférieur à 14 404 euros pour une personne seule et 22 051 euros pour un couple, sont concernés par cette hausse de la CSG. Face à la grogne des retraités juste au-dessus du seuil minimal les exonérant de cette hausse, Emmanuel Macron a annoncé que le dispositif serait corrigé l'an prochain au bénéfice de 100 000 couples de retraités.

mom

Découvrez la Banque Française Mutualiste

Depuis plus de 30 ans, la Banque Française Mutualiste et Société Générale s’associent pour proposer aux agents du secteur public le meilleur de 2 banques en 1 ! Aujourd’hui, près d’1,2 million de clients font confiance à la Banque Française Mutualiste. Pourquoi pas vous ?

En savoir plus
Découvrez vos avantages dédiés

Des solutions bancaires dédiées

Vous avez des projets plein la tête ? Vous souhaitez préparer votre avenir ? Profitez de toute l’offre de Société Générale et des avantages proposés par la Banque Française Mutualiste.

En savoir plus

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.